Aller au contenu principal
09.07

Nina, 15 ans est surement une meilleure marketeuse que vous !

réseaux sociaux

Ce titre, certes accrocheur, est une réalité.

Imaginez que vous soyez né.e.s en 2003, comme Nina, au milieu des réseaux sociaux, de Netflix, des followers et des likes. Quelle serait votre perception de notre monde ?

Nous avons eu la chance d’accueillir Nina pendant une semaine au sein de l’agence. Une occasion unique d’échanger avec elle sur sa consommation média et sa vision de notre monde de communication.

L’ultra connectivité ne lui fait pas peur, puisqu’elle fait partie de son quotidien et de l’environnement dans lequel elle a grandi et évolue.

 

Nina est sur Instagram et Snapchat mais pas Facebook (« c’est pour les vieux »), regarde Netflix, a eu son premier smartphone a 9 ans et utilise WhatsApp plus de 150 fois par jour. Messenger « ne sert à rien » et TikTok c’est pour les enfants.

Nina ne subit pas les médias, elle les maîtrise.

« Tu as combien de followers sur Snapchat Nina » ?

« Ce sont pas des followers, ce sont des amis sur Snapchat. Les followers c’est sur Instagram. Je ne partage et ne consomme pas le même contenu sur ces deux réseaux sociaux » #COUPDEVIEUX

Cette phrase, aussi simple soit-elle montre sa capacité naturelle à segmenter sa présence sur le digital et sa compréhension des plateformes.

Elle crée du contenu personnalisé en fonction de son audience et elle n’attend pas le même retour de celle-ci. Sans le savoir, elle répond à une problématique que toutes les marques ont en tête : comment engager mes différentes cibles avec des dispositifs marketing personnalisés ?

Ça c’est fait… !

 

Nina passe 8h sur internet la semaine et 11h le weekend.

 

Ce qui devient déroutant au contact de Nina, c’est cette prise de recul et cette maîtrise de sa consommation média. Chaque support est à sa place et rythme sa vie quotidienne. Chaque app ouverte, chaque service en ligne et site consulté a un but précis.

Sa navigation de média en média n’est en aucun cas laissée au hasard. Elle y cherche et y trouve des contenus précis et attendus : de l’info, du fun, du divertissement, de l’échange, des discussions, des bons plans, des soldes, des tutoriels, des contenus éducatifs...

Nina, sans le savoir, navigue en fonction de KPI’s (indicateurs de performance), tout comme les marques !

 

« Tu suis des marques ou d’autres comptes ? »

« Quelques-unes, mais je ne sais même pas pourquoi.  Je suis surtout des personnalités et des associations. Je trouve ça plus intéressant et surtout utile pour moi ».

Ça y est le mot « Utile » est lâché !

Nina nous a expliqué compte par compte pourquoi elle les suivait. A chaque fois revenait la notion d’utilité. Mais attention, pas en terme de service mais en terme sociétal et social.

Ces comptes lui donnent des idées pour agir et faire. Même derrière son téléphone, Nina a le sentiment de participer à un mouvement ou une action sociale en likant la dernière publication UNICEF ou encore PETA. La notion de sens et d’impact est aux yeux de Nina (presque 16 ans pour rappel !) déjà un critère de sélection naturelle.

 

Alors comment faire pour rester dans le « game » marketing quand on entend « Je ne regarde jamais les pubs »

Oubliez les 4P ! Ce qu’on vous a appris il y a 10 ans, ou plus ! Posez-vous les bonnes (nouvelles) questions :

- Connaissez-vous vraiment votre cible ? Encore trop de marques et d’agences supposent connaitre. Mais est-ce le cas ?

- Quelles sont les VRAIES attentes de ma cible ? Leurs centres d’intérêts ?  Leurs envies ? Leurs projets ?

- Comment ma marque, mon service, mon produit répond à une tendance sociétale réelle ? Quelle en est la promesse ? Quel est le changement d’attitude espéré ?

- Est-ce que mon langage marketing est le même que celui de la cible ? Votre cible vous comprend-elle ?

 

« Si vous parlez à une personne dans un langage qu’elle comprend vous la toucherez en pleine tête. Si vous lui parlez dans son langage, vous le toucherez en plein cœur » Nelson Mandela

 

Le planning stratégique a toujours été à l’origine des campagnes de communication justes, créatives et performantes.

C’est encore plus vrai en 2019.

 

Rester dans le « game » marketing c’est : 

- investir dans des études et prendre le temps de les analyser, de les comprendre et de projeter ses actions dans cette réalité.

- réorienter sa vision. Se demander, avant d’avancer un chiffre de vente et un pourcentage de croissance, quel est le réel but et la réelle mission de son produit ou de son service.

- aller au-delà de son produit. Regarder en profondeur en offrant une valeur autre que marchande. Ces vertus humaines, environnementales, égalitaires, durables, justes doivent prendre racines et être ancrées dans votre ADN. Pour vous, il s’agit de trouver ce qui est crédible et juste, sans artifice.

Finalement, il deviendra essentiel de partager une même culture avec vos clients et consommateurs. C’est dans l’affirmation de mêmes références, d’un langage partagé, d’une histoire et d’une mission commune que se trouve surement le salut du marketing des 10 prochaines années.

Nina approved this message !

We Create Continuous Relationship Experiences ! 

Rencontrons-nous!